Comment aller aux toilettes pendant un voyage en van aménagé ?

Vivre la vanlife, c’est aussi savoir où et comment aller aux toilettes. Un sujet souvent peu glamour en van, mais essentiel à aborder sur ce blog.

Bien souvent dans un van compact, il n’y a pas forcément de toilette ou alors des toilettes portatives. Nous sommes de plus en nombreux à être adeptes de ce mode de voyage. Donc il est devenu nécessaire de savoir comment faire ses besoins, surtout si vous préparez votre premier roadtrip. Vous n’avez pas envie de rajouter un budget toilette dans votre location de van ou dans votre futur aménagement, aucun souci, mais il va falloir savoir comment vous allez faire vos besoins sans laisser de traces derrière vous.

Dans cet article, nous allons vous donner tous les conseils pour savoir ce qui sera le mieux adapté pour vous.

Anthony en écosse

Quelles sont les solutions pour aller aux toilettes pendant votre voyage en van ?

Si votre van ne dispose pas de toilettes ou si vous ne prévoyez pas d’intégrer ces équipements dans votre aménagement, pas d’inquiétude, des solutions existent. Tout repose sur l’organisation. Nous avons rencontré de nombreux voyageurs sans toilette dans leur van. 

Pour notre part, les toilettes ont toujours été un accessoire indispensable dès le début de notre projet de tour d’Europe en van. Nous avons parcouru l’Europe avec des toilettes chimiques, mais récemment nous avons opté pour des toilettes sèches. Cependant, nous privilégions toujours d’autres options lorsque cela est possible afin de simplifier la logistique.

Les différentes possibilités pour aller aux toilettes en van : 

  • Faire une halte dans une aire de repos : au cours de votre road trip, vous rencontrerez inévitablement des aires d’autoroute. Que ce soit pour une rapide pause, un repas ou même pour une douche (un sujet abordé dans un autre article du blog), ces aires sont très pratiques.
  • Recourir aux toilettes publiques : une alternative intéressante, à condition qu’elles soient ouvertes et propres. Honnêtement, lors de notre périple en Europe, nous avons constaté que le pays ou les toilettes publiques étaient bien souvent en mauvais état était en France.
  • Faire une pause café : les cafés ou restaurants offrent un confort agréable et pratique. Toutefois, sur un long roadtrip, cela peut impacter votre budget.
  • Opter pour les campings ou les aires de camping-car : si vous recherchez plus de confort, les campings et aires équipées de toilettes sont une excellente option. Cependant, tout comme les pauses cafés, cela peut influencer vos dépenses.
  • Se soulager en pleine nature : une option intéressante, mais il est crucial de ne laisser aucune trace derrière soi, pour des raisons évidentes. Il est essentiel de s’équiper des accessoires nécessaires : une pelle (pliable ou non), du papier toilette et des sacs-poubelles. L’enterrement des excréments est recommandé, d’où l’importance de la pelle. Une fois terminé, reboucher le trou avec de la terre et des feuilles, et mettre le papier toilette dans un sac-poubelle. Il est possible d’utiliser du papier toilette biodégradable, mais sa dégradation peut prendre plusieurs semaines. Enfin, gardez en tête de faire vos besoins à une distance d’au moins 100 mètres d’un cours d’eau afin d’éviter toute contamination. 
  • Utiliser des toilettes portables : c’est l’option que nous avons privilégiée. Il en existe divers types que nous abordons plus bas.

Quels types de toilettes portables choisir pour votre van ou votre camping-car?

Vous envisagez l’installation de toilettes portables dans votre van pour anticiper tout imprévu lié à la météo, à la situation en ville ou à des soucis intestinaux. Ces commodités vous seront d’une grande aide à maintes reprises.

Les toilettes en carton

toilette en carton

Nous avons découvert ce système quand mon père a loué un van pour partir en roadtrip avec nous. D’ailleurs, c’est un modèle qui peut facilement être proposé par les agences de location dans les options si vous choisissez un van qui ne dispose pas de WC. 

Nous étions un peu sceptiques au premier abord, mais c’est une solution qui peut vraiment dépanner. 

Il s’agit d’un carton pliable se transformant en toilette en moins d’une minute. Vous devez le monter et le démonter à chaque besoin urgent. Le kit comprend un siège en carton résistant à plus de 115 kg, des sacs et des tampons absorbants qui se gélifient au contact de l’urine. Les sacs sont ensuite jetés dans les poubelles d’ordures ménagères.

À noter qu’il ne doit pas être utilisé en extérieur en raison de l’humidité. 

Pour un voyage en van de quelques jours en quête d’une option de secours, ce système peut être une bonne alternative. Prévoyez un budget d’environ 40 €.

Les toilettes sèches

Dans cette catégorie de toilettes, il est possible de trouver une variété de choix, du système fait maison au simple seau

Le concept est simple : vous faites vos besoins dans un sac placé dans un seau et vous les recouvrez de sciure et de copeaux de bois.

Pour l’élimination du sac, jetez-le dans une poubelle adaptée (les ordures ménagères) ou enterrez-le (avec des sacs et du papier WC biodégradable) en creusant un trou pour ne laisser aucune trace derrière vous. Dernière option si vous le pouvez : il est possible de le mettre dans un composteur. Les sacs « OK Compost » se décomposent en 10 à 45 jours dans un composteur industriel, ou en 8 à 12 mois dans votre composteur domestique.

Toilettes

Ce système, offrant une simplicité remarquable, requiert un seau, des sacs poubelles compostables, de la sciure et des copeaux de bois pour absorber les liquides et les odeurs. Ce matériel peut souvent être obtenu gratuitement auprès des scieries, en veillant à ce qu’il soit non traité.

Un avantage majeur est le coût attractif de ce système, notamment si vous optez pour un simple seau. Il existe également des modèles plus sophistiqués, pliables ou encore se transformant en siège, avec des budgets oscillant de quelques euros à une centaine d’euros.

Les toilettes sèches à séparation d’urine

Ce type de toilettes est similaire aux toilettes sèches, à la différence qu’elle intègre un système permettant de séparer les urines des selles. Plus complexe, ce dispositif nécessite un bidon pour les urines et un seau pour les selles. En divisant ces éléments, vous utiliserez moins de sciure et de copeaux de bois, et les mauvaises odeurs seront quasiment éliminées. Souvent, ces ensembles sont fournis avec des sacs compostables.

Un autre avantage est la facilité de vidange. Pour la partie urine, vous pouvez les vider à chaque pause pipi dans la nature et si vous préférez les vider une fois le bidon rempli, il sera possible de le vider dans des toilettes, car il n’y a pas de produit chimique. Vous pouvez aussi le vidanger sur une aire adaptée. Une dernière solution, utiliser l’urine comme engrais dans votre jardin : il faudra bien penser à diluer l’urine (50 cl d’urine diluée dans 1 L d’eau, une fois toutes les 2 semaines).

toilette boxait

Pour le bac comprenant les matières fécales, il vous suffira de jeter le sac-poubelle dans des poubelles d’ordures ménagères (comme les couches bébé) et si vous le pouvez, les sacs-poubelles avec les selles peuvent être compostés (en évitant de laisser le papier toilettes ou d’utiliser du papier toilettes adaptés). 

Enfin, un dernier avantage pour les toilettes sèches à séparation d’urine qui est valable également pour les toilettes sèches, c’est leur poids. Souvent, ces toilettes seront beaucoup plus légères que des toilettes chimiques, par exemple. 

En termes de coûts, les toilettes sèches avec séparation d’urine sont plus onéreuses que les toilettes sèches classiques. Vous avez le choix d’investir dans le système de séparation d’urine uniquement, aux alentours de 70 € en moyenne, pour créer vos propres toilettes. Si vous préférez acquérir des toilettes sèches prêtes à l’emploi avec séparation d’urine, le budget minimum tourne autour de 150 €.

kit box

Les toilettes chimiques

Si vous cherchez des toilettes similaires à celles de la maison, les toilettes chimiques sont les plus proches avec leur système de chasse d’eau. La différence réside dans le fait que les selles et les urines sont stockés dans une cassette contenant un produit chimique (bien que ce ne soit pas toujours le cas) pour dissoudre les matières organiques et réduire les odeurs.

Toilettes chimiques vidange

Ce type de toilette est couramment utilisé dans les camping-cars en version fixe, mais il existe aussi des modèles mobiles. L’avantage de ces toilettes est leur confort similaire à celui de la maison. Cependant, malgré leur format mobile, leur entretien peut devenir contraignant. Il faut régulièrement remplir la chasse d’eau avec environ 15 L d’eau en plus du poids des selles et des urines stockées pour plusieurs jours dans la cassette.

Vider ces toilettes peut poser des difficultés, car cela ne peut se faire que dans des endroits adaptés tels que des campings ou des aires de vidange. Cela peut s’avérer compliqué dans certains pays. De plus, il y a un coût associé à cette vidange, qui n’est pas toujours gratuite, et il faut utiliser une quantité importante d’eau pour nettoyer la cassette.

A cela, il faudra ajouter le coût du produit à mettre à l’intérieur de la cassette. Nous vous parlions d’un produit moins chimique et il s’agit du Solbio. C’est un produit naturel, biodégradable, composé d’extrait végétal, d’acide citrique, de savon naturel et d’huile essentielle. Si vous souhaitez une alternative aux produits chimiques habituellement utilisés dans ce type de toilettes, nous vous conseillons ce produit. 

produit solbio vidange toilette

Sur le site internet du produit Solbio, il est indiqué que cet additif sanitaire peut être jeté en toute sécurité dans les toilettes. Cependant, nous ne vous conseillons pas de le faire, car si vous êtes surpris à vidanger vos toilettes chimiques dans des toilettes publiques en France, vous êtes susceptible de vous retrouver avec une amende, car cela est interdit. Vous aurez beau essayer d’expliquer que vous utilisez un produit naturel, il sera compliqué de ne pas vous voir remettre une amende. 

En termes de budget, il faut prévoir environ 70 € pour l’achat des toilettes chimiques. Il faut également ajouter le coût du produit chimique, mais nous préférons parler du prix du Solbio, à 31,99 € pour une durée de 4 mois.

Parlons odeurs et intimité

Parlons maintenant des questions d’odeur et d’intimité lors de vos road trips. Si vous voyagez avec un van compact, vous n’aurez pas de salle de bains privée avec toilettes et porte pour vous garantir de l’intimité. Pour cela, il est préférable d’opter pour un fourgon aménagé ou un camping-car. Dans l’espace restreint d’un van, il faut abandonner l’idée d’intimité.

Si vous voyagez seul, cela ne posera aucun problème, mais en couple comme nous ou en famille, vous devrez ajuster votre routine. En général, votre partenaire peut quitter le véhicule ou s’asseoir à l’avant si les conditions météorologiques ne permettent pas de sortir. Vous pouvez également envisager d’utiliser des toilettes mobiles en extérieur pour trouver un endroit tranquille en pleine nature ou simplement partir équipé d’une pelle, selon ce qui vous convient le mieux.

Cependant, il peut arriver que ces options ne soient pas toujours réalisables et vous vous retrouverez parfois à devoir faire vos besoins en présence de votre partenaire, ce qui peut être un cap dans votre vie de couple lors de vos voyages en van.

En ce qui concerne les odeurs, que ce soit avec des toilettes chimiques ou sèches, vous ne serez généralement pas confronté à des odeurs, excepté peut-être lors de périodes de forte chaleur où des vidanges plus fréquentes pourraient être nécessaires.

Nous avons vécu une petite anecdote amusante (pas sur le moment même) lorsque, à tour de rôle, nous avons eu la tourista en Turquie pendant un voyage en van. Heureusement, avoir des toilettes à ce moment-là a été d’une grande aide. Cette expérience a renforcé notre relation, d’autant plus qu’Anthony avait déjà fait sa demande en mariage quelques semaines auparavant.

Les applications pour trouver des toilettes en van aménagé

Concernant les applications pratiques pour localiser des toilettes pendant vos voyages, voici quelques suggestions :

  • L’application “Flush” : en activant la géolocalisation, vous pourrez trouver les toilettes publiques les plus proches. Elle recense plus de 200 000 toilettes à travers le monde, principalement dans les grandes villes, ce qui est pratique pour les amateurs de capitales.
  • L’application « Où sont les toilettes ? » : elle permet également de localiser facilement les WC les plus proches, avec une base de données s’étendant à plus de 150 000 références.

Si les applications ne sont pas votre choix préféré, vous pouvez toujours utiliser le site internet toilettespubliques.com en France pour localiser les toilettes publiques grâce à un système de géolocalisation.

1 réflexion sur “Comment aller aux toilettes pendant un voyage en van aménagé ?”

  1. Merci d’aborder clairement ce sujet sensible 😬
    L’article est très clair et intéressant !
    Nous testerons les applications que nous ne connaissions pas 😁

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut